Hajdučki ćevap (brochette des rebelles – Chef Ivica, 1982)

  • Hajdučki ćevap
    image empruntée au site www.coolinarika.com

    Le mot ćevap se prononce « tchévap »

  • Le nom haïdouk, signifie « hors-la-loi » en turc et diverge très peu d’une langue à l’autre : hajdú en Hongrie, haiduc en Roumanie et Moldavie, hajdut en Albanie, hajduk en Croatie, Bosnie et Serbie. Dans les pays de l’ex empire Ottomans, mais aussi en Pologne ou en Croatie, les haïdouks sont représentés en rebelles, généreux pour les pauvres du voisinage : ils sont à ces pays ce que Robin des Bois est à la Grande-Bretagne, ou Thierry la Fronde à la France.

Ingrédients pour 10 personnes

  • médaillon de veau
  • médaillon de porc
  • foie de veau ou de volaille
  • bacon
  • paprikas (le paprika est un piment doux, de couleur rouge, proche du poivron mais plus riche en saveur)
  • tomates
  • oignons

Préparation

  1. couper les viandes larges morceaux plats
  2. mélanger les épices et saupoudrez la viande de chaque côté.
  3. les placer sur une brochette en intercalant des tranches d’oignon, de paprika, de tomate (ou les légumes entiers)
  4. saler, poivrer, arroser d’un peu d’huile
  5. attacher si besoin le ćevap avec du fil de cuisson
  6. placer le ćevap dans un plat allant au four
  7. cuire au four environ une heure à 180-200C.

Servir avec des pommes de terre.

Côtes de porc à la Banat (Chef Ivica – 1982)

  • drapeau Vojvodina
                     drapeau de la Vojvodina

    Cette recette vient de Vojvodinie, au nord-est de la Serbie, à la frontière roumaine

Ingrédients pour 10 personnes

  • côtes de porc : 2kg
  • lard fumé : 150g
  • cornichons : 150g
  • câpres : 50g
  • poudre de paprika : 50g
  • cumin : 30g
  • ail : 50g
  • oignons : 100g
  • crème : 200g
  • farine : 60g
  • céleri : 100g

Préparation

  1. couper les lardons en dés et les faire rapidement revenir
  2. broyer ensemble ail et cumin, et en frotter les côtes de porc
  3. faire rapidement revenir les côtes de porc
  4. placer les côtes de porc dans un fait-tout, debout sur la tranche, en éventail
  5. mettre au milieu câpres, paprika, cornichons, oignon, lardons
  6. mélanger crème, farine et céleri, et napper avec le mélange
  7. cuire 20mn à four chaud

Servir chaud

 

 

Pašticada dalmate (chef Ivica, 1982)

    • Pasticada
      image empruntée au site www.maison.com

      Note : En Dalmatie, ce plat est une une recette traditionnelle de Mardi Gras, mais on le prépare aussi pour les fêtes importantes, comme les mariages et les baptêmes. Plus la cuisson est longue, meilleure est la viande, la pasticada peut mijoter et se réchauffer. La pašticada se prépare à l’avance : avant la cuisson, la viande marine au moins 12 heures. 

Ingrédients pour 10 personnes

Etape 1

  • Noix de boeuf : 1,4kg
  • lardons : 20g
  • clous de girofle : 3
  • romarin: bouquet
  • carottes : 500g
  • céleri : 150g
  • gousses d’ail : 4
  • jus de citron : 1
  • vin rouge : 1L
  • huile d’olive :

plat

  • oignons : 500g
  • citron : 20g
  • prošek ou muscat : 20cl (le prošek est un vin de doux dalmate traditionnel à robe ambrée produit à partir de raisin sec).
  • raisins secs (ou pruneaux) : 50g
  • tomates fraîches : 150g
  • cornichons : 100g

Préparation

  1. préparer la marinade : vin rouge, clous de girofle, carottes et céleri en rondelles, romarin, feuille de laurier, jus de citron
  2. tailler les cornichons et l’ail en lamelles
  3. piquer le morceau de viande de lardons et de lamelles d’ail et de cornichon
  4. couvrir et réfrigérer pendant 12 heures.
  5. faire tremper les raisins secs dans le prosek (ou le muscat)
  6. émincer les oignons
  7. égoutter la viande,
  8. dans une cocotte, faire saisir la viande dans un peu d’huile d’olive, égoutter, réserver.
  9. dans la cocotte, faire blondir les oignons émincés
  10. ajouter la marinade et laisser prendre le premier bouillon sur feu vif
  11. ajouter la viande. Elle doit baigner à moitié.
  12. la tourner de temps en temps
  13. laisser mijoter sur feu moyen 2 à 3 heures.
  14. ajouter le prošek  et les raisins secs en fin de cuisson

Servir chaud avec des gnocchis

Dobar Tek ! (Bon appétit en croate)

Rougail saucisses (Réunion, Maurice)

rougail saucissesCe plat traditionnel réunionnais se cuisine à la marmite avec des saucisses créoles, souvent fumées, artisanales. Il est généralement accompagné de riz, de grains (lentilles, par exemple) et de rougail pimenté pour les plus courageux.

Le terme rougail arrive à La Réunion avec les immigrés tamouls (Inde) qui le nomment ouroukaille. Les Mauriciens l’appellent « la rougaille ».

Cette recette est une interprétation personnelle de plusieurs délicieuses recettes trouvées sur Internet.

Ingrédients pour 6

  • saucisses créoles fumées : 6
  • oignons : 1 ou 2
  • huile : 2 cas
  • boîte pulpe de tomates : 1 à 2
  • verre d’eau : 1 à 2
  • gousse d’ail : 1
  • Poudre curry : 1 cas
  • Poudre paprika: 1 cas
  • thym : 2 pincées
  • sel : 1 pincée
  • poivre : 1 pincée
  • petit piment : 1/2

Variante : c’est aussi très gouteux avec des saucisses de canard … si on habite Brive la Gaillarde comme moi

Préparation

  1. couper les saucisses en morceaux
  2. dorer les saucisses dans une poêle
  3. réserver les saucisses
  4. faire fondre les oignons émincés avec l’huile et la graisse des saucisses
  5. ajouter les saucisses
  6. ajouter la pulpe de tomates et l’eau
  7. ajouter les épices, le piment émincé, le sel et le poivre
  8. couvrir et remuer de temps en temps
  9. arrêter la cuisson quand la sauce s’épaissit.

Servir chaud avec du riz et des lentilles

Achards légumes (Marion)

achards légumesLes achards sont une spécialité de l’île Maurice et de l’île de la Réunion. Ils viennent à l’origine de l’Inde, du Pakistan, de l’Iran.

Les achards accompagnent les caris, les rougailes, le riz, et se dégustent aussi comme garniture d’un sandwich.

Les recettes sont nombreuses. D’une façon générale, les achards se composent de fins morceaux de légumes (haricots verts, carotte, chou, …) découpés en julienne qu’on fait blanchir puis macérer dans une sauce légèrement vinaigrée, salée et huilée, ou entrent le gingembre, le piment et le curcuma.

Ingrédients pour 8 personnes

  • chou blanc : 1/2
  • haricots verts : 200g
  • grosses carottes : 2
  • piments verts : 2
  • gros oignon : 1
  • racine de gingembre : 2 cm
  • gousses d’ail : 2
  • curcuma : 2 cs
  • gros sel : 2 cs
  • poivre
  • si possible : graines de moutarde noire  : 2 cs
  • huile : 4 cs
  • vinaigre ou de jus de citron : 1 cs

Préparation

  1. laver et couper en très fines juliennes le chou, les carottes, les haricots verts.
  2. les blanchir pendant deux minutes dans de l’eau bouillante salée.
  3. les passer sous l’eau froide, bien égoutter et réserver (ils doivent être les moins mouillés possible).
  4. piler (ou passer au mixeur) l’ail, le gingembre, le curcuma, les graines de moutarde, le sel.
  5. émincer l’oignon en lamelles.
  6. faire chauffer l’huile dans une grande sauteuse
  7. faire blondir l’oignon émincé, puis ajouter le mélange ail-gingembre-curcuma-graines de moutarde-sel.
  8. bien mélanger.
  9. ajouter ensuite les légumes et bien mélanger (à feu vif). C’est une opération rapide, les légumes ne doivent pas cuire…
  10. couper les piments en 2, ôter les graines
  11. ajouter les piments, remuer
  12. terminer en ajoutant le vinaigre ou le jus de citron.
  13. goûter puis resaler si besoin.
  14. Poivrer et remuer.
  15. placer dans un récipient et laisser refroidir au moins 24h au réfrigérateur.

Notes

Vous pouvez conserver la préparation dans des bocaux. Pour cela, attendre que les achards refroidissent, les mettre en bocal et verser de l’huile jusqu’en haut pour les conserver longtemps. Fermer les bocaux et conserver au réfrigérateur. Plus le temps passera et meilleurs seront les achards (c’est le principe des “pickles”).

Pour sa part, ma soeur Marion râpe les carottes avec une râpe à gros trous, pour le chou elle utilise une mandoline, et elle coupe le reste des légumes au couteau. Si vous n’avez pas de pilon à disposition, vous pouvez râper finement l’ail et le gingembre. Certain ajoutent des grains de cumin à la préparation.

 

 

Marmite bosniaque (bosanski lonac, chef Ivica, 1982)

  • bosanski lonac
    image empruntée au site nezavisne.com

    La « marmite  bosniaque » est un ragout considéré comme le plat national de la Bosnie-Herzégovine. À l’origine, il ya des centaines d’années, le lonac était préparé dans des pots en céramique et cuit dans un foyer ou une fosse dans le sol.

Ingrédients pour 10 personnes

  • viande de boeuf : 500g
  • viande de porc : 500g
  • viande de veau : 500g
  • oignons : 300g
  • ail : 20g
  • poivre en grain : 20g
  • sel : 20g
  • persil et céleri branche : 200g
  • purée de tomates : 20g
  • huile : 20cl
  • choux blanc : 100g
  • pommes de terre : 500g
  • haricots verts : 250g
  • tomates fraiches : 250g
  • carottes : 150g
  • paprikas frais : 250g
  • vin blanc : 1L
  • bouillon

Préparation

  1. couper les viandes en gros morceaux (60g)
  2. couper les légumes en gros morceaux
  3. placer dans une marmite : une couche de légumes, une couche de viande, des épices et assaisonnements, recommencer, recommencer …
  4. terminer par une couche de légumes
  5. arroser avec un mélange de vin blanc et de bouillon
  6. recouvrir d’une feuille de papier de cuisson formant couvercle
  7. cuire à feu doux 3 ou 4 heures

Servir chaud

Variante croate : marmite à la Lika

  • on utilise seulement de la viande d’agneau

Goulasch (Croatie, Chef Ivica, 1982)

  • goulasch
    image empruntée au site marieclaire.fr/cuisine

    Le goulasch, le ou la goulache, ou la soupe de goulasch, est le plat national hongrois. C’est un délicieux ragout de boeuf à la tomate et au paprika, aussi bon chaud que froid, et encore meilleur le lendemain.

Ingrédients pour 10 personnes

  • viande de boeuf (ou épaule de veau) : 1,5kg
  • pignons émincés : 750g
  • paprika frais : 2
  • tomates fraîches : 400 g (ou 1 boîte format 4/4 de tomates concassées)
  • bouillon de boeuf : 1,5 tablette
  • vin rouge : un peu
  • poudre de paprika doux : 10g
  • poudre de paprika piquant : un peu …
  • ail : 2 gousses
  • graines de carvi (ou de cumin) : 1 cuil. à café
  • feuille de laurier : 1
  • poivre, sel
  • huile

Préparation

  1. couper la viande en dés très larges
  2. laver, couper, épépiner et détailler les paprikas en lanières.
  3. dans une cocotte, faites revenir la viande à feu moyen
  4. réserver la viande et, à sa place, faire dorer les oignons 10 min à feu moyen.
  5. remettre la viande dans la cocotte avec les paprikas, les tomates concassées, le bouillon et le vin.
  6. Saler, poivrer, remuer et porter à ébullition.
  7. ajouter l’ail, les graines de carvi et le laurier.
  8. baisser le feu, couvrir et laisser mijoter 1 h 30 en remuant régulièrement
  9. facultatif : ajouter ensuite des pommes de terre pelées dans la cocotte et laisser cuire encore 30 min

Servir chaud (ou froid)

 

Sarmas – choux farci à la Croate (Chef Ivica, 1982)

  • sarmas
    image empruntée au site  myweekendforyou.com

    Les sarmas sont traditionnellement servis au réveillon du jour de l’an. C’est une recette héritée des Balkans qu’on trouve en Croatie, en Serbie, en Bosnie, etc. En principe, on les confectionnait avec du chou aigre mariné dans des tonnelets. 

Ingrédients pour 10 personnes

  • boeuf haché : 650g
  • porc haché : 550g
  • riz : 200g
  • oignons : 150g
  • graisse de porc : 150g
  • lardons : 100g
  • choux vert : 1,5kg
  • farine : 100g
  • oeuf : 1
  • jambon : un peu
  • bouillon : 2L
  • paprika poudre : 10g
  • poivre : 5g
  • sel : 30g
  • bouquet de persil : 1
  • huile : un peu

Préparation

  1. faire revenir lard et oignons émincés
  2. préparer la farce : mélanger avec les viandes hachées, le riz, le persil haché, le paprika poudre, l’oeuf,100g de graisse
  3. faire blanchir le choux pour ramollir les feuilles
  4. garder les belles feuilles pour les sarmas
  5. placer au moins deux couches de feuilles de chou au fond d’un fait-tout (ce qui reste, les petites, les feuilles déchirées, etc..)
  6. préparer les sarmas :
    • envelopper des portions de farce dans des feuilles de choux
    • bien fermer
  7. disposer les sarmas sur les feuilles placées au fond du fait-tout
  8. mettre au milieu le jambon, une feuille de choux coupée, le lard,
  9. ajouter le bouillon sur les sarmas
  10. faire mijoter à feu doux pendant au moins 1h30mn
  11. Préparer un roux brun : faire revenir dans un peu d’huile la farine, très peu de paprika poudre et 50g de graisse
  12. verser dans le bouillon
  13. Faire mijoter une demi-heure supplémentaire.

Servir chaud

Paprikas farcis : « punjene paprike » (Croatie, chef Ivica, 1982)

paprikas farcis croates
image empruntée au site one-croatia.com

Ingrédients pour 10 personnes

  • viande hachée de boeuf : 800g
  • viande hachée de porc : 800g
  • huile : 300g
  • sel : 60g
  • oignons : 200g
  • poudre de paprika : 50g
  • riz : 160g
  • poivre : 20g
  • oeufs : 3
  • crème fraîche : 100g
  • ————
  • Paprikas frais : 1,5kg
  • carottes : 100g
  • lardons : 20g
  • sucre : 50g
  • bouquet garni : 1
  • bouillon : 2L
  • purée de tomate : 500g

Préparation

  1. mélanger riz, viandes hachées, 100g d’oignons émincés, oeufs
  2. évider les paprikas des graines, enlever la queue
  3. faire revenir 100g d’oignons, purée de tomates, carottes, lardons, purée de tomate, sucre, poudre de paprika, etc.
  4. ajouter le bouquet garni et le bouillon, laisser cuire quelques minutes puis filtrer pour séparer la farce du bouillon
  5. farcir les paprikas à ras bord
  6. les mettre dans le bouillon et laisser mijoter 1h15mn

Servir chaud

Soupe de poisson Klenovica (Croatie, chef Ivica, 1982)

  • Klenovica
    Klenovica

    Klenovica est un petit port de pêche sur la côte croate, en face de l’île de Krk

Ingrédients

  • trois sortes de poissons blancs, au choix : 500g
  • carottes : 300g
  • oignons : 200g
  • céleri : 50g
  • ail
  • tomates (fraîches ou conserve) : 500g
  • riz : 100g
  • sel, poivre
  • vin blanc : 20cl
  • Bouquet de scampi, ou de crevettes : 1 petit
  • huile d’olive

Préparation

  1. émincer carottes et oignons
  2. faire revenir carotte, oignon et ail
  3. y ajouter les poissons coupés en petits morceaux
  4. les faire rapidement dorer
  5. ajouter le von blanc, les tomates, le céleri, le riz
  6. ajouter le bouquet de scampi
  7. ajouter de l’eau à sa convenance
  8. laisser mijoter

Servir chaud

Tajine de mouton (Soizic)

tajine de mouton
image empruntée au site cuisineaz.com

Ingrédients pour 6 personnes

  • mouton désossé : 1kg
  • oignon : 1
  • carottes : 2 ou 3
  • coeur d’artichaut : 1 petite boite
  • petits pois : 1 petite boite
  • légumes pour tajine : 1 boite
  • olives : 12
  • gingembre : équivalent d’une grosse C à s
  • cumin : 1 C à s
  • piment d’espelette (ou safran) : 1 pincée
  • sel, poivre
  • facultatif : bouquet de coriandre

Préparation

  1. mettre dans une cocotte minute la viande, l’oignon et les carottes en morceaux
  2. ajouter les épices, saler, poivrer
  3. recouvrir d’eau et cuire une bonne heure
  4. ensuite (ou le lendemain), ajouter les légumes
  5. cuire 15mn
  6. décorer avec les olives

Servir chaud

  • avec une semoule de couscous
  • facultatif : parsemer de coriandre fraîche

Sirop de gingembre (Isabelle, Marie Galante)

gingembre

Ingrédients

  • gingembre : 500g
  • sucre : 1kg
  • eau : 2L

Préparation

  1. Éplucher et émincer le gingembre,
  2. Le mettre dans une casserole avec de l’eau froide et porter à ébullition.
  3. Dès les premiers bouillons jeter l’eau et rincer le gingembre à l’eau froide.
  4. Mettre les 2 litres d’eau le sucre et le gingembre dans une marmite
  5. Laisser cuire à petit bouillon jusqu’à la consistance du sirop.
  6. Il reste environ 1 litre de sirop.
  7. On peut utiliser les morceaux de gingembre confits à déguster roulés dans un peu de sucre cristal ou pour faire des chocolats au gingembre.

Servir

Excellent pour sucrer un ti’punch !

TiPunch

Accras antillais de Job le Rouge

 

Ingrédients

  • 250 gr farine
  • 4 oeufs
  • 2 sachets levure Alsaaccras
  • 200 gr morue dessalée 24h à l’avance
  • lait
  • 1 oignon pays
  • du piment végétarien haché
  • ½ bondamanjak (piment antillais) haché ( ou 1 bondamanjak entier trempé dans le lait et haché. Si on le trempe dans le lait et qu’on le retire ensuite, cela permet d’uniformiser la force du piment, et de ne pas croquer un petit morceau trop fort, … et aussi de ne pas se pimenter les doigts en le hachant.)

Préparation

  1. tremper un bondamanjak coupé en deux dans le lait
  2. hacher finement le bondamanjak, les piments végétariens
  3. hacher finement l’oignon
  4. chiquetailler la morue
  5. préparer la pâte à beignets épaisse avec les oeufs et la farine
  6. ajouter le bondamanjak et les piments végétariens hachés
  7. ajouter l’oignon émincé
  8. ajouter la morue chiquetaillée
  9. poivrer
  10. bien mélanger
  11. cuire à l’huile très chaude comme des beignets
  12. servir très chaud en entrée ou à l’apéro
  13. … on peut servir les accras avec un accompagnement de « créoline » (sauce antillaise à base d’oignons, de piment rouge antillais et végétariens, de vinaigre d’alcool de canne, d’huile, de sel)

Piments-vegetariens

Piments_antillais

 

Souzoukakia – Grèce, chef Roulis – 1982

  • GrèceCette recette grecque orientale et parfumée de boulettes de viandes vient sans doute d’Egypte.

Ingrédients pour 6 personnes

Les boulettes :

  • Viande hachée de boeuf 500g
  • Cumin 5g
  • Ail 1 gousse
  • Persil 1 brin
  • Huile d’olive 150ml
  • Mie de pain : le quart d’un pain

La sauce :

  • Huile d’olive 100ml
  • Ail 1 gousse
  • Oignon 1
  • Tomate 1
  • Sucre, sel, poivre

Préparation

Les boulettes :

  1. Détremper la mie de pain à l’eau
  2. Emincer l’ail, le persil
  3. Passer les ingrédients au mixeur et mélanger plusieurs fois
  4. Préparer des boulettes rondes de la taille d’une balle de ping-pong
  5. Au choix : passer au four ou frire à la poêle

La sauce :

  1. Emincer l’ail, l’oignon, couper la tomate en dés
  2. Faire mijoter les ingrédients dans une casserole

Servir chaud en nappant les boulettes avec la sauce.

 

Tortilla à la microuli (JL Blanc)

Cette recette est d’origine espagnole (je crois cependant qu’on l’appelle la tortilla francesa en Catalogne). C’est une omelette très ferme, très fournie en morceaux de pommes de terre, nourrissante et pratique.

Ingrédients

  • 10 pommes de terre
  • 6 oeufs
  • 2 oignons
  • sel, poivre

Préparation

  1. Couper les pommes de terre en petits dés
  2. Pré-cuire les dés de pommes de terre pour qu’ils restent fermes
  3. Émincer les oignons
  4. Faire fondre les oignons à la poêle
  5. Battre les oeufs
  6. Mélanger les oeufs et les oignons
  7. Ajouter le mélange aux pommes de terre
  8. Remettre de l’huile dans la poêle
  9. Verser l’omelette dans la poêle
  10. Faire cuire des deux côtés jusqu’à ce que ce soit ferme

Servir chaud

Chiquetaille de morue (Marie Galante)

chiquetaille de morue
image empruntée au site flyingcocotte.wordpress.com

Nathalie Longuevre (Marie Galante) m’a donné sa recette de ce plat traditionnel guadeloupéen. Les piments dits « végétariens » permettent de l’apprécier sans se prendre un « coup de chaud »…

Ingrédients

  • Morue salée
  • Oignon
  • Poivron
  • Ail
  • Herbes de Provence
  • Piment végétarien (éventuellement)
  • Concombre
  • Pommes de terre
  • Huile d’olive

Préparation

  1. Faire dessaler la morue dans de l’eau 4h
  2. « Chiquetailler » la morue (émietter)
  3. Émincer oignons, poivron et piment végétarien
  4. Faire fondre oignons et poivrons dans l’huile (15mn)
  5. Ajouter la morue
  6. Presser l’ail dedans
  7. Ajouter herbes de Provence (ou persil)
  8. Faire cuire les pommes de terre à part (ou fruit à pain, ou racines)

Servir chaud

Pain d’épices (Isabelle, Marie Galante, nov. 2015)

  • Le pain d’épices est beaucoup plus facile à faire qu’on ne l’imagine. Merci à Isabelle pour sa recette

Ingrédients

  • 250 gr de farine + 1 sachet de levure chimique
  • 250 gr de miel
  • 1 cuillère à soupe de 4 épices
  • 3 cuillères à soupe de lait
  • Le jus + le zeste d’une orange
  • 1 œuf
  • 50 gr de beurre fondu

Préparation

  1. Mélanger tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et verser dans un moule à cake.
  2. Cuire au four 35 Mn à 180°.
  3. Laisser refroidir avant de démouler.

Blanc de seiche façon mauricienne (Mamie Latour)

seicheFacile et très goutteuse, cette recette est proche de celle que m’a confiée la si gentille Mamie Latour, en 1978, à l’île Maurice.

Ingrédients / pour 4 personnes

  • 2 blancs de seiche
  • huile
  • 2 gros oignons
  • 1 morceau de gingembre (gros comme 1 bouchon de Bt de vin, pas plus)
  • 1 cube de concentré de tomates ou une boite de pulpe de tomate
  • 1 citron vert
  • 1 branche de thym
  • 1 bouquet de coriandre fraîche
  • du bois d’Inde (en feuille ou en poudre) si vous en trouvez
  • sel
  • poivre
  • 1 C à  soupe de curry
  • un peu de piment

Préparation

  1. Laver les blancs de seiche,  enlever les morceaux de cartilage
  2. couper les blancs en morceaux (à la taille d’un domino)
  3. dans un wok ou une sauteuse, faire revenir 6 à 7 minutes les morceaux de seiche avec de l’huile
  4. égoutter les morceaux de seiche dans une passoire.
  5. émincer les oignons et la coriandre,
  6. peler puis râper le gingembre,
  7. lever les zestes du citron vert
  8. dans la sauteuse, faire rapidement revenir les oignons émincés.
  9. ajouter le curry, le gingembre, le piment (un peu) et la coriandre.
  10. faire revenir quelques instants
  11. ajouter le concentré ou la pulpe de de tomates,
  12. ajouter un verre d’eau (ou de vin blanc)
  13. ajouter sel, poivre, bois d’Inde, la branche de thym, les les zestes du citron vert.
  14. Faire mijoter la préparation 10 minutes
  15. ajouter les morceaux de seiche dans la sauce qui doit les couvrir (sinon rajouter un peu d’eau)
  16. couvrir la sauteuse et laisser mijoter à feu doux 10 minutes.
  17. enlever le thym et les zestes de citron vert

Servir

  • Servir chaud avec du riz blanc cuit à l’indienne : 2 verre d’eau pour 1 verre de riz dans une casserole qui n’attache pas trop, monter à ébullition, remuer, puis couvrir et laisser cuire doucement en surveillant jusqu’à ce que toute l’eau soit absorbée par le riz, qui doit coller un peu. En principe, le riz est très peu salé.
  • On peut ajouter sur la table un petit bol de sauce fraîche citron/gingembre : de l’oignon finement émincé, un peu de gingembre râpé, le jus du citron vert, du sel, du poivre et de l’huile pour lier le tout, un peu de fines herbes émincées pour ajouter de la couleur.