Hajdučki ćevap (brochette des rebelles – Chef Ivica, 1982)

  • Hajdučki ćevap
    image empruntée au site www.coolinarika.com

    Le mot ćevap se prononce « tchévap »

  • Le nom haïdouk, signifie « hors-la-loi » en turc et diverge très peu d’une langue à l’autre : hajdú en Hongrie, haiduc en Roumanie et Moldavie, hajdut en Albanie, hajduk en Croatie, Bosnie et Serbie. Dans les pays de l’ex empire Ottomans, mais aussi en Pologne ou en Croatie, les haïdouks sont représentés en rebelles, généreux pour les pauvres du voisinage : ils sont à ces pays ce que Robin des Bois est à la Grande-Bretagne, ou Thierry la Fronde à la France.

Ingrédients pour 10 personnes

  • médaillon de veau
  • médaillon de porc
  • foie de veau ou de volaille
  • bacon
  • paprikas (le paprika est un piment doux, de couleur rouge, proche du poivron mais plus riche en saveur)
  • tomates
  • oignons

Préparation

  1. couper les viandes larges morceaux plats
  2. mélanger les épices et saupoudrez la viande de chaque côté.
  3. les placer sur une brochette en intercalant des tranches d’oignon, de paprika, de tomate (ou les légumes entiers)
  4. saler, poivrer, arroser d’un peu d’huile
  5. attacher si besoin le ćevap avec du fil de cuisson
  6. placer le ćevap dans un plat allant au four
  7. cuire au four environ une heure à 180-200C.

Servir avec des pommes de terre.

Côtes de porc à la Banat (Chef Ivica – 1982)

  • drapeau Vojvodina
                     drapeau de la Vojvodina

    Cette recette vient de Vojvodinie, au nord-est de la Serbie, à la frontière roumaine

Ingrédients pour 10 personnes

  • côtes de porc : 2kg
  • lard fumé : 150g
  • cornichons : 150g
  • câpres : 50g
  • poudre de paprika : 50g
  • cumin : 30g
  • ail : 50g
  • oignons : 100g
  • crème : 200g
  • farine : 60g
  • céleri : 100g

Préparation

  1. couper les lardons en dés et les faire rapidement revenir
  2. broyer ensemble ail et cumin, et en frotter les côtes de porc
  3. faire rapidement revenir les côtes de porc
  4. placer les côtes de porc dans un fait-tout, debout sur la tranche, en éventail
  5. mettre au milieu câpres, paprika, cornichons, oignon, lardons
  6. mélanger crème, farine et céleri, et napper avec le mélange
  7. cuire 20mn à four chaud

Servir chaud

 

 

Pašticada dalmate (chef Ivica, 1982)

    • Pasticada
      image empruntée au site www.maison.com

      Note : En Dalmatie, ce plat est une une recette traditionnelle de Mardi Gras, mais on le prépare aussi pour les fêtes importantes, comme les mariages et les baptêmes. Plus la cuisson est longue, meilleure est la viande, la pasticada peut mijoter et se réchauffer. La pašticada se prépare à l’avance : avant la cuisson, la viande marine au moins 12 heures. 

Ingrédients pour 10 personnes

Etape 1

  • Noix de boeuf : 1,4kg
  • lardons : 20g
  • clous de girofle : 3
  • romarin: bouquet
  • carottes : 500g
  • céleri : 150g
  • gousses d’ail : 4
  • jus de citron : 1
  • vin rouge : 1L
  • huile d’olive :

plat

  • oignons : 500g
  • citron : 20g
  • prošek ou muscat : 20cl (le prošek est un vin de doux dalmate traditionnel à robe ambrée produit à partir de raisin sec).
  • raisins secs (ou pruneaux) : 50g
  • tomates fraîches : 150g
  • cornichons : 100g

Préparation

  1. préparer la marinade : vin rouge, clous de girofle, carottes et céleri en rondelles, romarin, feuille de laurier, jus de citron
  2. tailler les cornichons et l’ail en lamelles
  3. piquer le morceau de viande de lardons et de lamelles d’ail et de cornichon
  4. couvrir et réfrigérer pendant 12 heures.
  5. faire tremper les raisins secs dans le prosek (ou le muscat)
  6. émincer les oignons
  7. égoutter la viande,
  8. dans une cocotte, faire saisir la viande dans un peu d’huile d’olive, égoutter, réserver.
  9. dans la cocotte, faire blondir les oignons émincés
  10. ajouter la marinade et laisser prendre le premier bouillon sur feu vif
  11. ajouter la viande. Elle doit baigner à moitié.
  12. la tourner de temps en temps
  13. laisser mijoter sur feu moyen 2 à 3 heures.
  14. ajouter le prošek  et les raisins secs en fin de cuisson

Servir chaud avec des gnocchis

Dobar Tek ! (Bon appétit en croate)

Pain au son et lait caillé (Christophe)

pain de son

  • Mon frère Christophe tente de reproduire le pain que faisait maman et dont nous avons un souvenir merveilleux … 

Ingrédients

  • farine blanche :  400g
  • farine de son :  100g (la moins fine possible)
  • sel : 1,5 C à café
  • levure alsacienne : 1 Sachet
  • lait caillé :  50cl
  • je ne mets jamais de sucre …
Préparation
  1. Pour faire cailler le lait, je prends du lait entier et j’y rajoute ¼ de yaourt.
  2. Puis je mets en chauffe à 2 pendant 1h ou 2, et je laisse reposer jusqu’au lendemain. Parfois ça marche trop (ça ressemble à du yaourt), parfois pas beaucoup (c’est très liquide).
  3. Je mélange les 2 farines, le sel, la levure alsacienne
  4. Je mélange ensuite avec le lait caillé : je fais ces mélanges à la cuillère, sans pétrir avec les mains (moins salissant J, et surtout trop pétrir rend la pâte très collante et compacte (me semble-t-il : je ne dois pas savoir faire …)
  5. Si le mélange est trop sec, parce que le lait était trop caillé, je rajoute un peu de lait : sinon, le pain ne gonfle pas, en tout cas c’est mon expérience. Il faut que la pâte soit assez humide, que tu n’es pas de mal à lui donner la forme de dôme dans le moule.
  6. Je mets la pâte dans un moule en Pyrex diamètre #17 – 18cm, préalablement beurré, je coupe le dôme en croix pour favoriser la levée et je mets au four préchauffé à 220°C. Il m’arrive de mettre un couvercle Pyrex.
  7. Cuisson entre 35 et 45 minutes.

Comparaison avec celui que faisait maman :

    1. il a le même goût,
    2. il a une couleur rousse et pas grise : cela vient peut-être du son que j’achète
    3. il n’a que peu d’effet sur le transit intestinal, alors que celui maman avait des effets quasi miraculeux !

Rougail saucisses (Réunion, Maurice)

rougail saucissesCe plat traditionnel réunionnais se cuisine à la marmite avec des saucisses créoles, souvent fumées, artisanales. Il est généralement accompagné de riz, de grains (lentilles, par exemple) et de rougail pimenté pour les plus courageux.

Le terme rougail arrive à La Réunion avec les immigrés tamouls (Inde) qui le nomment ouroukaille. Les Mauriciens l’appellent « la rougaille ».

Cette recette est une interprétation personnelle de plusieurs délicieuses recettes trouvées sur Internet.

Ingrédients pour 6

  • saucisses créoles fumées : 6
  • oignons : 1 ou 2
  • huile : 2 cas
  • boîte pulpe de tomates : 1 à 2
  • verre d’eau : 1 à 2
  • gousse d’ail : 1
  • Poudre curry : 1 cas
  • Poudre paprika: 1 cas
  • thym : 2 pincées
  • sel : 1 pincée
  • poivre : 1 pincée
  • petit piment : 1/2

Variante : c’est aussi très gouteux avec des saucisses de canard … si on habite Brive la Gaillarde comme moi

Préparation

  1. couper les saucisses en morceaux
  2. dorer les saucisses dans une poêle
  3. réserver les saucisses
  4. faire fondre les oignons émincés avec l’huile et la graisse des saucisses
  5. ajouter les saucisses
  6. ajouter la pulpe de tomates et l’eau
  7. ajouter les épices, le piment émincé, le sel et le poivre
  8. couvrir et remuer de temps en temps
  9. arrêter la cuisson quand la sauce s’épaissit.

Servir chaud avec du riz et des lentilles